Le social selling est un concept qui s’avère être intéressant pour les entreprises. Pour faire simple, il consiste en la vente sur les réseaux sociaux. Bien plus complexe quand on se met en action, cette approche est toutefois plus avantageuse en BtoB. Par ailleurs, il est inutile de rappeler que toutes les entreprises se doivent aujourd’hui s’ajuster à la transition digitale. Elles ont à leur disposition divers leviers qu’elles doivent utiliser afin d’avoir des prospects qualifiés.

Atteindre sa cible avec les réseaux sociaux

Beaucoup d’entreprises ne parviennent pas encore à savoir comment intégrer les réseaux sociaux à leur stratégie. Pourtant, c’est un levier qu’on ne doit pas négliger dans le cadre d’une performance commerciale. Avec les générations Y et Z qui se sont familiarisées avec internet et la réduction de la moyenne d’âge de ceux qui rejoignent le monde des affaires, il faut comprendre que les prospects ne sont plus comme avant. Ils sont plus digitaux et plus jeunes. Il est donc indispensable de s’aligner à leurs pratiques et habitudes. La présence sur les réseaux sociaux devient maintenant un moyen incontournable pour mettre en avant son expertise et sa valeur. C’est aussi une occasion qui aide à s’humaniser. Les prospects peuvent vite comprendre les compétences et tout ce qui concerne une entreprise grâce à son profil et son activité. L’essentiel est de projeter une belle image qui démontre son accessibilité en mettant au premier plan l’équipe commerciale. Le social selling se définit donc comme un moyen professionnel pour avoir une meilleure place et s’adapter à l’audience connectée.

Choisir un réseau social

Comme toutes les autres techniques commerciales, le social selling nécessite la fixation d’objectifs à atteindre. En misant sur les réseaux sociaux, cette pratique permet de toucher sa cible et de prendre soin de son image d’expert ainsi que de sa notoriété. Elle aide les commerciaux à attirer l’attention des prospects durant leur phase de réflexion pour ensuite être leur premier choix lorsqu’il est question d’engagement. Pourtant, les commerciaux ont encore du mal à maîtriser le social selling et cela pose problème. Il n’est pas vraiment évident de déterminer quel réseau social choisir. Mais pour cela, on doit tout simplement se focaliser sur ses besoins. L’utilisation des médias sociaux varie en fonction des secteurs par exemple. Pour définir donc les réseaux sociaux qui conviennent le mieux à la prospection de son entreprise, on doit se focaliser sur le profil de la cible. On s’attarde également sur les réseaux sociaux qu’elle utilise le plus. Sans oublier les formats et les informations qui l’intéressent. Ces quelques points participeront à la sélection du ou des réseaux sociaux à adopter.

Se lancer dans le social selling

Pour utiliser le social selling, on doit suivre des étapes de base :

– Améliorer son profil sur les réseaux sociaux adoptés : pour cela on doit avoir un intitulé de poste pour valoriser son expertise. On fait aussi en sorte d’être plus accessible. On n’oublie pas de choisir une photo attrayante.

– S’inspirer des influenceurs de son domaines afin d’avoir quelques idées sur les bonnes pratiques et rester informé sur l’actualité

– Ajouter des contenus attractifs et surtout pertinents pour renforcer sa posture d’expert

– Élargir son réseau de relation en étudiant au préalable les prospects avant d’entrer en contact avec eux.

On doit prendre en considération le fait que ce ne sont pas tous les commerciaux qui sont à l’aise avec la digitalisation. Ils ne sont donc pas tous aptes à travailler sur tous les supports. Le mieux est de confier la tâche aux plus motivés et ceux qui disposent d’un réseau de relation bien garni.