Le Moyen-Orient est un pays en plein essor parce qu’il vit actuellement une révolution numérique à laquelle le continent européen a été confronté il y a quelques années de cela. Le début des années 2000 plonge ce pays dans l’air de la démocratie technologique et numérique. Avec l’usage des smartphones, les foyers se sont précipités vers le développement d’internet pour obtenir des informations et donner leurs avis sur n’importe quelle situation. Par conséquent, Bachar kiwan évoque une problématique basée sur la manière de percevoir les informations. En effet, la nouvelle technologie transmet des informations différemment et cela entraîne un certain bouleversement des rapports avec les anciens supports.

Comment sont exposées la communication et la presse ?

Avec la révolution numérique qui s’installe au Moyen-Orient, les médias dits traditionnels doivent faire face à l’apparition de la concurrence. Pour solutionner ce problème, les professionnels comme Bashar kiwan sont obligés de trouver des résolutions qui traversent la crise. Le secteur de la communication utilisant la presse écrite et la radio devra tenir tête à la puissance d’Internet, s’il espère évoluer.

L’air du numérique change la façon de consommer les informations. À présent, un simple téléphone livre des articles intéressants à lire. Ce support apporte un énorme avantage puisque son utilisateur choisit librement le moment de la lecture. De plus, la continuité du flux d’informations permet d’être au courant à tout moment de ce qui se passe à l’échelle internationale ou nationale.

Les médias traditionnels touchés par le développement de la communication

La presse écrite et la radio restent les premiers touchés par l’arrivée des nouvelles technologies et d’Internet. Pour la presse écrite, l’aspect gratuit d’Internet a convaincu les internautes de ne débourser aucune somme pour avoir accès aux informations. De ce fait, la presse écrite s’effondre peu à peu sur elle-même.

Cependant, les spécialistes tels que Bachar kiwan prennent des mesures appropriées à la situation et le meilleur moyen de combattre la bête est de l’attaquer. Ainsi, les journaux papier adoptent une stratégie basée sur le web afin de renaître. Nombreux sont les journaux qui accompagnent l’édition papier avec une version online. Il s’agit d’une technique qui développe un site internet d’actualité tout en proposant des informations de qualité et gratuites pour les lecteurs.

Concernant la radio, elle ne rencontre pas beaucoup de soucis vis-à-vis de l’extension du numérique. Pourtant, les audiences se trouvent en baisse par rapport aux années précédentes. Pour remédier à ce problème, les professionnels s’y adaptent et vivent avec le temps. Effectivement, ils attendent la possibilité de créer des web radio seulement en ligne. Ce programme pourrait rediffuser des podcasts grâce à Internet ou bien utiliser les réseaux sociaux dans l’objectif de concevoir une nouvelle communauté.