Les règles d’or de la communication visuelle pour les entreprises

À l’ère du tout numérique, les entreprises peuvent se faire connaitre à travers une communication globale. Plusieurs supports de communication permettent ainsi à ces dernières d’atteindre leur objectif. Il peut s’agir par exemple d’un encart publicitaire, d’une bannière, d’une affiche, d’un flyer, d’un dépliant, etc. Cependant pour une communication visuelle réussie, il importe de respecter quelques règles.

Qu’est-ce qu’une communication visuelle et quel est son but ?

Faire le choix d’une solution d’affichage dynamique, c’est optimiser et booster son image, celle de son entreprise. La communication visuelle se définira donc comme étant une action qui permet à une entreprise de se faire connaitre d’un public donné. Par ailleurs, elle fait référence à tous types d’actions permettant de transmettre un message en se servant de l’illustration et du graphisme. Elle permet de vendre des produits ou des services aux consommateurs à travers la sensibilisation du public cible afin de le rallier à une cause. À cet effet, elle fait appel aux formes, aux couleurs, aux images, etc. ils sont multiples et divers les objectifs de la communication visuelle, car tout dépend de la situation et de l’objet de communication. Elle permet par exemple d’attirer l’attention, d’impressionner, de séduire, d’alerter, de faire passer une information, renforcer l’image d’une marque, etc.

Les composantes d’une communication visuelle réussie : les 5 règles d’or

Offrir ou proposer des services de qualité à son audience permet toujours d’avoir une bonne expérience utilisateur. Pour différents types de supports de communication (site web, mise en page, design graphique …), il importe de suivre quelques règles.

La mise en page

Elle doit être faite selon les règles de l’art. Qu’elle soit numérique ou physique, qu’il s’agisse d’une publicité ou d’un document, la communication visuelle se base sur une image. Il est donc important de bien travailler l’image pour faire passer l’information. Il existe à cet effet une règle d’or. Il s’agit de celle des tiers qui vous permettra d’équilibrer l’image entre les couleurs, les cadrages graphiques et autres. Elle tient ses origines de l’art pictural et consistera à sectionner l’image en trois segments identiques. Sur chaque section, il vous revient donc de disposer vos éléments visuels de manière proportionnelle et équilibrée. Peu importe le type de support, images ou documents, vous pouvez opter pour un découpage vertical ou horizontal. La règle des tiers lorsqu’elle est respectée et bien appliquée, apporte une bonne visibilité à la publicité tout en captant l’attention du public.

Le chemin visuel

En matière de communication visuelle, la vue joue un grand rôle. Savoir comment se comportent vos yeux lorsque vous regardez une image est important. Cela vous permettra de positionner les éléments visuels à des endroits spécifiques et stratégiques. La lecture visuelle repose donc sur trois principes :

  • Les yeux ont cette capacité à parcourir de manière successive 04 points d’accroches, il s’agit de la lecture en Z.
  • Les yeux bougent dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Les yeux sont la plupart du temps captivés par le quadrant supérieur gauche d’une image.

Ces principes s’expliquent par le fait qu’en premier lieu, les yeux sont conditionnés à une lecture visuelle de gauche à droite. Ensuite, ils intervertissent l’ordre en commençant la lecture de gauche à droite.

La typographie

La typographie est un point à ne pas négliger pour réussir l’affichage digital d’une marque, d’une entreprise. La typographie qu’utilise une entreprise dans sa stratégie publicitaire doit s’accorder avec son identité. Cette dernière permet de créer une ambiance particulière et originale. Elle se base à cet effet sur trois (03) principes de base. Le caractère italique rend difficile la lecture d’un texte. L’idéal serait donc de ne pas utiliser l’italique dans vos contenus, car ceci créera un inconfort visuel. Le second principe est qu’il n’y a pas de grande différence entre un texte en caractère et un texte en italique. Il génère un rendu qui rend ardue la lecture. Toutefois, la combinaison de capitales et des bas de casse permettront à votre audience de lire facilement votre texte. Le dernier principe concerne l’interlignage. Assurez-vous qu’il n’y ait pas trop d’espace entre les lignes de votre contenu.

Le choix d’un bon alignement

Il existe deux types d’alignement. Celui en drapeau gauche qui permet de disposer les textes en fonction des marges et colonnes d’une page. Vous pouvez l’utiliser pour les textes en retraits et les sous-titres. Il y a ensuite l’alignement justifié ou en alinéa que vous pouvez appliquer aux textes avec beaucoup de contenu. Les lettres, les longs articles, etc.

La combinaison des couleurs

Les couleurs jouent aussi un rôle important dans la réussite d’une bonne communication visuelle. Il revient au designer graphique de bien faire les agencements en fonction de l’objectif à atteindre. Chaque couleur a donc une signification symbolique. Le jaune par exemple fait référence à la créativité, la gaieté, la positivité. La couleur orange quant à elle est synonyme de dynamisme, d’énergie. Par ailleurs, en communication, le rouge évoque l’amour, la passion, la sensualité, mais on l’associe également au danger, à la violence. La couleur violette est signe de délicatesse, elle fait référence à la spiritualité, mais évoque aussi la prospérité. Le vert pour la croissance, la chance, le calme. Pour finir le bleu pour exprimer la confiance, la fidélité, etc.

À quoi s’applique la communication visuelle ?

Nombreuses sont les marques ou les entreprises qui optent pour la communication visuelle pour se faire connaitre ou passer un message. Cette action nécessite donc des productions visuelles, ce sont :

  • Les logos, les cartes de visite ;
  • Les illustrations, la photographie et l’infographie ;
  • Les affiches, les flyers, les brochures ;
  • Les panneaux publicitaires, les bannières ;
  • Le webdesign ;
  • L’habillage des réseaux sociaux ;
  • Etc.
Création d’entreprise : 5 conseils pour un démarrage réussi
Comment créer des cartes de Noël pour vos clients tout en tenant compte de votre marque