5 conseils pour optimiser un site e-commerce à l’international

Votre site e-commerce est maintenant bien implanté sur le marché français. Pour poursuivre son développement, il est logiquement temps d’étendre son rayon d’action en abolissant les frontières géographiques. Cependant, pour réussir à l’international, il convient d’effectuer quelques ajustements et adaptations aux contextes locaux. Vous découvrirez dans le texte ci-dessous les prérequis fondamentaux pour maximiser vos chances de réussite dans cette nouvelle aventure.

1. L’inévitable traduction

L’erreur la plus souvent commise dans ce genre de situation consiste à traduire son site uniquement en anglais. Il s’agit certes d’une langue parlée partout ou presque sur la planète mais n’oubliez jamais que la majorité des visiteurs n’effectueront aucun achat si les contenus ne sont pas dans leur langue maternelle. Veillez également à la qualité de la traduction. Si elle n’est pas au rendez-vous, les internautes perdront confiance dans votre marque. La réussite de votre stratégie digitale passe aussi par un travail de référencement naturel adapté à chaque pays afin d’améliorer localement votre notoriété et surtout votre visibilité sur la toile. Adaptez votre positionnement et le choix des mots clés en fonction des spécificités de chaque contexte. Ainsi, certains peuples préféreront utiliser des termes anglophones pour leurs recherches en ligne au détriment de leur langue maternelle.

Pour renforcer votre présence sur la première page des résultats des principaux moteurs de recherche et atteindre plus rapidement vos cibles, n’hésitez pas à demander assistance auprès d’une entreprise spécialisée. Celle-ci réalisera tout d’abord un audit de vos différentes plateformes afin de vous proposer une stratégie globale à moyen et à long terme.

2. Lever tous les freins à l’achat

La traduction ne sera pas le seul chantier que vous aurez à mener. Il vous faudra aussi adapter le style et les informations du site. Les consommateurs ont en effet des réticences à acheter sur des sites étrangers. Il s’agit donc de les rassurer en levant les nombreuses barrières psychologiques existantes. Tout d’abord, les méthodes de paiement en ligne devront être conformes aux habitudes des consommateurs. Il suffit d’un léger doute ou même d’une devise inadaptée pour perdre une vente. Montrez-vous également très attentif concernant les informations de livraisons. Les tarifs devront être clairs et vous mettrez en place une politique de retour et de remboursement correspondant aux habitudes locales. Les clients se montrent également sensibles à la possibilité de joindre rapidement un service commercial s’exprimant dans leur langue. Indiquez ses horaires d’ouvertures et n’oubliez pas de tenir compte du décalage horaire si il y a lieu !

3. Travailler la navigation sur le site

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que tous les internautes n’ont tous pas les mêmes habitudes de navigation. On observe par exemple que les américains se repèrent essentiellement en fonction de la « homepage » d’un site. Les Russes privilégient quant à eux l’utilisation du menu principal. D’autres pays sont particulièrement friands des pages produits interminables avec le « scroll infini ». Pour connaître toutes les particularités de chaque pays, consultez le web. Ces données sont largement publiées et accessibles à tous. Il serait dommage de ne pas les exploiter, n’est-ce pas ? Attention toutefois à ne pas rendre le fonctionnement de votre site trop complexe. En effet, le temps de chargement des pages ne devra jamais excéder trois secondes sous peine de faire faillite rapidement !

4. Adapter les contenus

Cette étape est malheureusement bien trop souvent oubliée. Cependant, il est primordial de fournir du contenu adapté aux demandes de chaque public. Dans le cadre d’une stratégie de content marketing, vous allez ainsi devoir adapter l’ensemble de vos contenus comme par exemple les emails, les articles de blogs, les posts sur les réseaux sociaux ou encore vos différentes documentations téléchargeables sur le site.

5. Renforcer votre présence sur les réseaux sociaux

Si votre marque manque de notoriété à l’international, il peut être judicieux de travailler votre présence sur les réseaux sociaux. Ainsi, ceux qui visent les marchés russes ou chinois devront nécessairement se créer une page sur VK.com ou sur Sina Weibo. Jetez également un coup d’œil aux fonctionnalités de gestion multilingues proposées par Facebook ou Twitter. Votre plan marketing devra être ajusté à chaque pays ciblé. En fonction des spécificités, vous déploierez (ou pas) de nouvelles vidéos, des articles de blogs, des offres promotionnelles, des bannières publicitaires sur des sites à forte audience ou encore une campagne d’emailing. N’oubliez pas non plus de travailler vos relations avec la presse et les influenceurs locaux.

Comment profiter des offres de remboursement de l’assurance SFAM ?
Comment optimiser ses placements financiers ?