Bus, train, taxi, avion, façade vitrée d’immeuble… tout peut devenir support d’un affichage événementiel.

Depuis la Coupe du Monde de Football, les annonceurs se sont entichés de ce procédé qui consiste à emballer d’un film autocollant imprimé n’importe quel support, sans limite de taille, d’où une visibilité inégalée.


Développé par la société 3M, un film adhésif, qui se pose comme du papier peint, est percé de milliers de petits trous et fonctionne comme une voilette : opaque à l’extérieur, il laisse passer 80% de la lumière à l’intérieur.

Seul inconvénient, l’adhésivage coûte cher.

A titre d’exemples :

• Un peu plus de 4 millions de francs pour coller sur seize avions d’AIR FRANCE les portraits des stars du Mondial.
200 000 francs pour décorer un seul bus de la RATP.
4 millions de francs pour habiller tout un TGV aux couleurs de la Playstation de SONY.

(
1) Source : Capital n°89 – Fév. 9

Lors d’une étude effectuée par 3M, 96% des personnes interrogées estiment l’impact de ces images beaucoup plus fort que celui de la publicité classique et 98% d’entre elles ressentent la mise en œuvre de ce nouveau moyen d’expression comme valorisant pour la marque.
Ainsi pour reprendre l’exemple du TGV Playstation de SONY (2) :

• En 3 mois, 150 000 personnes sont montées dans ce train qui suivait l’équipe de France les jours de match et il a été vu dans 157 gares par quelque 10 millions de voyageurs.
• La quasi-totalité de ceux-ci a remarqué la publicité sur le TGV (93%).
Près des 3/4 attribuent correctement la publicité à SONY ou à Playstation.
80% de ceux qui ont reconnu et attribué la marque ont aimé cette publicité.
• Avoir décoré le TGV est une bonne idée ou une très bonne idée pour 81% des voyageurs qui ont reconnu et attribué la marque

(2) Enquête IPSOS Médias/FRANCE RAIL PUBLICITÉ Crédits photos : J-M DEGUINE pour MAGIC TOUCH – FRANCE RAIL PUBLICITÉ